vendredi 12 décembre 2008










Les cheuveux blancs du nord....




Hier encore j'avais vingt ans...



La vieillesse n'est pas d'un continent, d'une classe sociale, ni d'un genre spécifique, cependant cette période de l'existence est perçue et vécue différemment en fonction du lieu, de la culture et du contexte social dont il est question. A noter qu'en terme de démographie, les pays du Nord présentent un taux de personnes âgées plus élevé que ceux du Sud qui font état d'une population relativement jeune.

Dans cet ordre d'idées, l'industrialisation et le mode de vie des pays riches requérant une main d'œuvre active deviennent INCOMPATIBLES à la réalité de la vieillesse(déclin), ce qui engendre des tensions dans le tissu social ou les gens du troisième age se retrouvent démunis face aux exigences du système....



De part le déclin de ses facultés physiologiques et aussi par l'incarnation du CONTRE SYMBOLE des idéaux pro-jeunesses véhiculées,la personne âgée est souvent considérée tel un fardeau, un marginal, un inutile comme si l'entité social aspirait à extirper cette classe d'individus de ses entrailles.....


Agisme (discrimination fondée sur l'age), Gérontophobie (crainte non justifiée contre la personne âgée), Infantilisation , sévissent au sein de la société et ôtent au troisième age sa valeur symbolique ....

Or, les ainés représentent des personnes sources, porteuses des connaissances de toute une génération, riches d'expériences....En bref, des bibliothèques vivantes qui assurent la perennité de la culture par la transmission du savoir oral....


Pourquoi ?

Avons nous peur de la ressemblance?

Aujourd'hui ce sont eux ... et demain ce sera nous...

Est ce un moyen de maquiller notre peur de vieillir...?


Si vieillesse savait, si jeunesse pouvait....

1 commentaire:

la petite soeur de l'ami de maboule a dit…

Il est dit qu'à chaque fois qu'une personne âgée meurt, c'est comme si la bibliothèque d'Alexandrie brûlait de nouveau. Particulierement, moi, ca me fait peur!